Pétition à l’initiative des enseignant.es et des étudiant.e.s du Département d’Études psychanalytiques de l’UFR l’Institut Humanités, Sciences et Sociétés (IHSS)  de l’Université Paris Diderot

19731 signataires depuis le 7 décembre 2018

Il y a cinquante ans, la psychanalyse entrait dans la formation des psychologues cliniciens à l’université, attirant des milliers d’étudiants et formant des psychologues reconnus dans les institutions médico-sociales et psychologiques. Ces psychologues cliniciens font du respect de la parole du sujet en souffrance la condition de leur pratique.

Depuis une dizaine d’années, le Haut conseil à l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (HCERES) confie la tâche d’évaluer cette formation à des psychologues d’obédience cognitivo-comportementaliste, hostiles à la formation clinique d’orientation psychanalytique. Il en résulte une volonté récurrente d’éliminer cette formation et la diversité de l’enseignement en psychologie.

L’attaque a repris d’une manière plus virulente récemment à l’occasion du renouvellement de l’accréditation de la licence en 2019. La licence de psychologie proposée par le Département d’études psychanalytiques de Paris Diderot (Paris 7) est ouvertement menacée de disparaître, au motif qu’elle assume sa spécificité psychanalytique. En s’appuyant sur des évaluations à charge, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche envisage la suppression pure et simple de cette licence, bien que celle-ci respecte le référentiel national.

Il s’agit d’une volonté autoritaire d’aligner toutes les offres de formation sur un modèle unique, au détriment de la clinique et de la psychopathologie orientées par la psychanalyse et par les sciences humaines. Nous constatons aujourd’hui cet alignement forcé dans tous les lieux d’enseignement de la psychologie à l’université en France. Il en est de même au conseil national des universités (CNU), où se décide la qualification des enseignants à l’université.

Dans le contexte actuel de la fusion imminente des universités parisiennes (janvier 2019), le risque est réel que la formation des psychologues cliniciens d’orientation psychanalytique soit éliminée. C’est maintenant qu’il faut refuser ce sort injuste.

 Mobilisons-nous en urgence contre l’uniformisation et pour la diversité de l’enseignement de la psychologie. Défendons la formation des psychologues cliniciens d’orientation psychanalytique à l’université.

Contre la suppression de la psychanalyse dans la formation des psychologues cliniciens

Il y a cinquante ans, la psychanalyse entrait dans la formation des psychologues cliniciens à l’université, attirant des milliers d'étudiants et formant des psychologues reconnus dans les institutions médico-sociales et psychologiques. Ces psychologues cliniciens font du respect de la parole du sujet en souffrance la condition de leur pratique.
Depuis une dizaine d’années, le Haut conseil à l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES) confie la tâche d’évaluer cette formation à des psychologues d’obédience cognitivo-comportementaliste, hostiles à la formation clinique d’orientation psychanalytique. Il en résulte une volonté récurrente d’éliminer cette formation et la diversité de l'enseignement en psychologie.
L'attaque a repris d’une manière plus virulente récemment à l’occasion du renouvellement de l'accréditation de la licence en 2019. La licence de psychologie proposée par le Département d’études psychanalytiques de Paris Diderot (Paris 7) est ouvertement menacée de disparaître, au motif qu’elle assume sa spécificité psychanalytique. En s’appuyant sur des évaluations à charge, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche envisage la suppression pure et simple de cette licence, bien que celle-ci respecte le référentiel national.
Il s’agit d’une volonté autoritaire d’aligner toutes les offres de formation sur un modèle unique, au détriment de la clinique et de la psychopathologie orientées par la psychanalyse et par les sciences humaines. Nous constatons aujourd’hui cet alignement forcé dans tous les lieux d’enseignement de la psychologie à l’université en France. Il en est de même au conseil national des universités (CNU), où se décide la qualification des enseignants à l’université.
Dans le contexte actuel de la fusion imminente des universités parisiennes (janvier 2019), le risque est réel que la formation des psychologues cliniciens d’orientation psychanalytique soit éliminée. C’est maintenant qu’il faut refuser ce sort injuste.
Mobilisons-nous en urgence contre l’uniformisation et pour la diversité de l’enseignement de la psychologie. Défendons la formation des psychologues cliniciens d’orientation psychanalytique à l’université.

**your signature**

Signer
19,731 signatures

Partager avec vos amis:

   


Dernières Signatures
19,731 Rachel Beaulieu Montreuil FR
19,730 Blancher cathy
19,729 Jorge Camara Lisboa Portugal Sociedade portuguesa psicanálise
19,728 Claudine Juptner Lyon Hospitalière
19,727 Isabel Quinta da Costa Porto Portugal Psicanalista-Psic. de Crianças e Adolesc.
19,726 CHRISTINE GAUTHIER AVRILLE France
19,725 Francis Lloret Romans-sur-Isère France Psychologue
19,724 BOUVARD Christine BOUVARD Christine valence France Psychologue clinicienne
19,723 Didier Gandon Montreuil France
19,722 Raquel Quelhas Lima Porto Portugal Psychanalyste, SPP
19,721 Laura Monduit de Caussade Paris France Psychologue
19,720 Estelle OLIVEIRA DAS NEVES Nîmes France Responsable vie éducative
19,719 Brigitte De Blanchard Perols France Psychothérapeute
19,718 Tercq J-Claude Anglet 64 France Elève psychanalyste
19,717 Thaisnna Rolemberg Paris France
19,716 Sandrine Haton Naturopathe
19,715 Matthieu LE ROUX Ingénieur du son
19,714 Philippe Baudry Paris France Gérant de société
19,713 Maria José Marins de Azevedo Lisbon Portugal Psychoanalyst, private practice
19,712 CANNEAUX MARION
19,711 Isabelle Greco Villard Bonnot France Psychologue, libéral
19,710 cecile aubin gagny
19,709 Elodie Roux PARIS France Psychologue
19,708 Thérèse PAATZ Compiègne France Psychothérapeute CMPP
19,707 Elisabetta MILAN -FOURNIER Paris France psychologue clinicienne
19,706 Catarina Fernandes Lisboa Portugal Psychologue
19,705 laetitia MARTINEZ Montpellier France Psychologue clinicienne
19,704 Luís Nogueira Lisboa Portugal Psychologue SNS
19,703 Afrit Amiri Wahiba Psychologue clinicienne
19,702 Isabel Marcos Lisbonne Portugal Directrice de Recherche
19,701 Jessica Canziani paris professeur français
19,700 Sandra Lacasta Lisboa Portugal Psicóloga clínica CHPL
19,699 Marescaux Benoît Paris France Éducateur spécialisé
19,698 planas françoise beziers france psychologue
19,697 Ana Vale Lisboa Portugal Psychanalyste
19,696 JEAN LUC LENEVEU NANTES France Psychanalyste
19,695 Cecile Bourdaud Fontenay sous bois France Psychologue clinicienne
19,694 Haideh YEGANEH Paris France Psychologue clinicien, Protection de l'enfance
19,693 Carlos Farate Porto Portugal Professeur Agregé Instituto Superior Miguel Torga - Coimbra - Portugal
19,692 Ana Pais Aveiro Portugal Psicanalista Candidata - SPPortugal
19,691 MONIQUE DE HADJETLACHE CALVISSON FR psychiatre psychanalyste retraitée
19,690 Sofia Soares Porto Portugal Sociedade Portuguesa de Psicanálise
19,689 Cláudia Mota Coelho Porto Portugal Psychologue clinique et de lá santé
19,688 Maria Alexandra Oliveira Évora Portugal psicóloga clínica/ARS Alentejo
19,687 Diana Vicente Lisboa Portugal
19,686 lea benhaim AUROUX France
19,685 Henriqueta Martins Lisbonne Portugal Psychology
19,684 Maria Fernanda Alexandre Lisbonne Portugal Directeur du Journal de Psychanalyse
19,683 Maria Antónia Carreiras Lisboa Portugal Professora - ISPA
19,682 Margarida Miranda LISBOA Portugal SPP

19731